Du contrôle de la collaboration humaine vers des contrats de service sémantiques pour la sécurité de l'information

Résumé

L’architecture orientée services (SOA) est considérée comme le paradigme le plus prometteur au cours des dernières années pour fournir des fonctionnalités et faciliter la coopération commerciale. Dans le SOA, la vision traditionnelle de la sécurité vise à garder des propriétés telles que la disponibilité, l’authenticité et la confidentialité, en protégant le service Web lui-même. Cependant, dans une telle approche les particularités de l’interaction humaine en ce qui concerne les comportements des parties prenantes de service ont été jusqu’à présent basée seulement sur la confiance. Dans cet article, justifié par la nécessité d’avoir un accord dans le vocabulaire commercial utilisé pour exprimer les politiques de contrôleabilité, nous présentons un modèle formalisant la sémantique des contrats de service. Le formalisme DL est utilisé pour modéler le domaine de connaissance, alors que OWL 2 est utilisé comme la syntaxe concrète.

Publication
In revue Ingénierie des Systèmes d’Information (ISI) → numéro spécial “Sécurité des systèmes d’information: technologies et personnes”
Date
Pages
vol. 22, n°1, 2017, pages 43-64

Mots clés

contrat, sémantique, modèle, service, SOA, confiance