Thèse Nouha Laamech

Website

Les environnements connectés tels que les bâtiments intelligents, et par extension les villes intelligentes, promettent de nous apporter de nouveaux services: meilleure gestion de l’énergie, optimisation des transports, ciblage de l’information diffusée, etc. La grande valeur ajoutée de ces architectures à base d’objets connectés (IoT) est la donnée dont la collecte et le traitement impliquent un très grand nombre de systèmes informatiques opérés par des acteurs différents. Chaque acteur pouvant avoir ses propres objectifs, contraintes et enjeux, un des défis en terme de sécurité est de garder la maîtrise des informations échangées afin d’assurer ce que l’on appelle l’autodétermination informationnelle. Cette notion signifie par exemple que chaque acteur peut contrôler qui utilise « ses » données, où et pour quelle finalité. L’objectif de la thèse de Nouha Laamech intitulée « Concepts, méthodes et architecture pour l’autodétermination informationnelle dans la gouvernance des données », financée par le CD40 et ayant démarré en janvier 2021, est de concevoir de nouveaux mécanismes de traçabilité pour l’autodétermination informationnelle.


Publications associées

Données de l'IoT: le défi de la gouvernance. In INFORSID-Défis-IoT, 2022.

Précédent
Suivant